Classée Monument Historique en 1930, l'église Saint Jean-Baptiste
compte parmi les cinq plus anciennes églises connues de Haute Alsace.
A voir également, sa crypte, datée du 12ème siècle.


Histoire :

L'église est citée depuis 735 ou 736. D'un édifice antérieur, on connaît une abside semi-circulaire retrouvée en 1976 sous le choeur actuel. La nef et ses bas-côtés sont élevés dans les années 1220-1230, en même temps qu'un ossuaire à moitié enterré (avec fenêtre géminée) et, le surmontant, une chapelle latérale, au nord du choeur. Au 14e siècle (?) , le mur oriental et une grande partie du mur nord de cette chapelle sont reconstruits, l'ossuaire dans sa partie orientale et la chapelle latérale étant alors couverts de voûtes d'ogives. Le choeur est rebâti sous sa forme actuelle au 15e siècle, tandis que les bas-côtés sont à leur tour voûtés : ils reçoivent les mêmes consoles qu'aux faces latérales du choeur, et sont munis de fenêtres à deux lancettes et remplages flamboyants. Le doubleau qui divise le bas-côté sud en deux moitiés portait la date de 1489 (pierre remployée dans la sacristie) . Le clocher occidental inclut des vestiges du 13e siècle. Il est rénové en 1481 et reçoit alors son beffroi à remplages de style gothique tardif. En 1852, l'église est agrandie par le prolongement des bas-côtés vers l'ouest, de part et d'autre du clocher ; la sacristie est construite à la même époque. L'édifice, restauré par l'architecte Winkler en 1881-1882, est touché par les bombardements durant la guerre de 1914-18, le clocher fortement endommagé, les couvrements détruits. Lors de la restauration de 1923-1924, l'architecte Paul Gélis, fait remonter les grandes arcades et les murs latéraux de la nef. Le mosaïste Pierre Gaudin décore alors les murs de la nef. En 1976-1977, l'ossuaire est rétabli en le dotant d'un accès direct depuis le collatéral nord et la chapelle latérale, sur un niveau restitué. Le cimetière ancien, autour de l'église, est fermé en 1840. En 1881, l'architecte Winckler signale des vestiges de peinture murale dans le choeur, disparues depuis.

Description :

L'église comprend trois nefs, sans transept, et un choeur de deux travées avec abside à 5 pans, doté d'une voûte en résille. Un clocher axial s'élève à l'ouest, au-dessus de l'entrée. La chapelle latérale, dédiée à saint Sébastien, se trouve au-dessus d'un ossuaire, du côté nord du choeur et sous la travée orientale du bas-côté nord, sur lequel elle s'ouvre par un arc brisé. La nef (plafonnée) compte 4 travées, bordée de piliers rectangulaires. Les collatéraux sont voûtés. Les deux travées orientales du collatéral sud forment la chapelle funéraire des nobles de Wattwiller, délimitée par un arc doubleau et dont subsistent des enfeux avec peintures murales et une pierre tombale.