LE DON DU SANG
à Wattwiller

"HIER ET AUJOURD'HUI"


« Donner son sang pour sauver la vie d'un autre »
Noble devise, aux connotations diverses, qui a traversé les siècles, mais qui prend aujourd'hui, en ces temps dits pacifiés,une signification différente, car s'il n'est plus question de sacrifice, c'est la solidarité et l'amour du prochain qui poussent des milliers de nos concitoyens à ce geste simple, altruiste et désintéressé.
 
A WATTWILLER, les habitants se sont mobilisés très tôt pour répondre à une notion apparue durant les difficiles années de guerre, à savoir le besoin en sang humain, et dès juin 1953, une première structure vit le jour dans le village, car à cette époque, la banque de sang se résumait à l'échelle communale, et en cas de manque, les familles de personnes transfusées devaient faire face à de lourdes dépenses.
 
Sous la houlette de quelques piliers locaux comme Henri MULLER, Hubert GROSS, Fernand RAMSTEIN et bien d'autres, l'Association des Donneurs de Sang de WATTWILLER vit régulièrement ses rangs grossir et le 6 mars 1978 une association véritablement structurée prit le relais de la société originale mais la législation n'avait pas grandement évolué sur le quart de siècle écoulé et on pouvait encore lire dans les statuts de l'époque, à l'article 9 « Attribution de sang », les détails, aujourd'hui difficilement compréhensibles, ci-après :
 
« Sont assurés du remboursement du sang, auprès du Centre de transfusion de Mulhouse, par l'intermédiaire de l'Amicale, en cas d'accident ou de maladie :
-      Tous les donneurs membres actifs inscrits
-      Tous les autres membres de l'Amicale
-      Toutes les personnes appartenant régulièrement à la population de Wattwiller

Les autres cas d'attribution seraient à soumettre pour accord au Comité-Directeur de l'Amicale.

Ou encore …. :
Le cas peut se présenter qu'un autre centre de transfusion que celui de Mulhouse transfuse du sang à un accidenté ou à un malade dépendant du CTS de Mulhouse qui à ce moment, se verra obliger de compenser le volume de sang attribué,
Ou encore ….. :
Toutes les dispositions énumérées ci-dessus ne s'appliquent pas à des accidents survenus par fait de guerre ou d'explosion atomique !

La guerre avait visiblement laissé des traces dans l'esprit des pères fondateurs de l'Association et la solidarité villageoise avait une importance capitale pour faire face à la demande locale de sang et les anciens ont encore à l'esprit le cas de cette mère de famille, atteinte de leucémie, qui fit déplacer tous les villageois porteurs d'un rhésus particulier compatible avec le sang de la malade, bel exemple d'entr'aide qui ne permit toutefois pas de sauver la jeune femme.
 
Mais comme dans la plupart des villes et villages d'Alsace, WATTWILLER avait à présent sa propre association, dynamique, structurée, motivée, et elle a fait des émules parmi les plus jeunes générations, prêtes à prendre le relais des anciens atteints par la limite d'âge, fixée à l'époque à 60 ans, ce qui peut paraître aujourd'hui bien jeune.
 
Toutes les classes d'âge de l'après-guerre répondirent présents et les collectes de sang qui se déroulaient dans la salle de séances de la mairie, et accessoirement dans un camion mobile, connurent une affluence record dans une ambiance bon enfant où l'on ignorait la douleur momentanée de l'aiguille ; et puis, à l'époque, c'était distribution de sandwichs grand format, accompagnée d'un ou plusieurs verre de côtes du Rhône, on ne tergiversait pas encore avec l'alcool, l'essentiel c'était de faire venir du monde pour assurer les besoins en sang.
 
Et puis, à l'orée de l'an 2000, doucement mais sournoisement, la solidarité ouvertement affichée, minée par l'individualisme naissant et des scandales à répétition de sang contaminé, se délita progressivement et l'association des donneurs de sang n'échappa au phénomène de sorte que la structure associative existante finit par disparaître, faute de membres disposés à prendre le relais du comité en place.
 
Mais, sous l'impulsion d'un donneur invétéré, Pierre BOECKLER, le don du sang connut un sursaut salutaire et même en l'absence d'association fédérée au sein de l'Union Départementale des donneurs de sang, les collectes de sang ont continué d'être assurées à un rythme de 3 à 4 séances par an, rassemblant régulièrement 40 à 50 donneurs par collecte. Atteint lui-même par la limite d'âge (à présent la veille du 71ème anniversaire), Pierre BOECKLER a transmis le témoin à Gérard KERN en 2014 et le rythme de collecte n'a pas faibli depuis, le nombre de donneurs amorçant même une hausse car la plus jeune génération des 20/30 ans, souvent des enfants de parents donneurs, se montre très engagée, ce qui est plutôt encourageant pour l'avenir.
 
Alors, si vous n'êtes pas déjà donneur, osez faire le pas et présentez-vous à l'une des prochaines collectes de sang qui seront effectuées à WATTWILLER dans la salle des Tilleuls.

Vous y serez accueilli (e) par le responsable local puis vous serez pris (e) en charge par une équipe professionnelle et compétente (secrétaire médicale, médecin, infirmière) qui vous accompagnera et vous conseillera pendant votre présence dans les locaux de collecte.

Le don du sang se terminera par une petite collation fournie par l'Etablissement Français du Sang que vous pourrez prendre dans la salle attenante dans une ambiance sympathique et conviviale.
 
Pour information, les prochaines collectes de sang sur WATTWILLER auront lieu :
-      le lundi 6 avril 2020
-      le lundi 17 août 2020
-      le lundi 14 décembre 2020

 
Merci d'avance à toutes celles et ceux qui, depuis des années, voire des décennies, accomplissent ce geste de solidarité et de générosité qu'est le don du sang et bienvenue à nouveaux donneurs qui viendront les rejoindre.

Gérard KERN
Responsable de l'Antenne locale de Wattwiller